S'inscrire
et profiter
des offres

>> Enregistrement

// Le 22ème Colloque du CMPR a été reporté // Nouvelle date : 5 novembre 2020 //

Résumés des exposés principaux

 

Exposé principal 1 : Pneumologie (apnée du sommeil)

Dan Adler, Genève
Après avoir suivi ses études à Genève et obtenu son diplôme de médecin en 2001, le Dr Adler a initialement bénéficié d’une formation de base de médecine interne générale. En 2006, il débute une spécialisation en pneumologie à la Pitié-Salpêtrière à Paris. De retour à Genève en 2008, il intègre le service de pneumologie des HUG où il mène parallèlement une activité au laboratoire du sommeil et en soins aigus. Actuellement médecin adjoint agrégé et chargé de cours, il est responsable « appareillages respiratoires » dans le service de pneumologie des HUG.

La séance « apnées du sommeil pour médecins généralistes » abordera la présentation clinique chez différents phénotypes de patients, les méthodes diagnostiques au domicile et en laboratoire de sommeil, les associations connues entre apnées du sommeil et le risque cardio-vasculaire ainsi que les diverses possibilités de traitement du syndrome des apnées du sommeil. CV und Kurzbeschrieb in separater Word-Datei

 

Exposé principal 2 : Slow fast food

Anthony Fardet, France
Ingénieur agro-alimentaire de l'AgroParisTech et docteur en nutrition humaine de l'université d'Aix-Marseille, je suis chercheur en alimentation préventive et holistique et exerce dans la recherche depuis 22 ans. Mon projet porte sur la caractérisation du lien entre le degré de transformation des aliments et l'impact sur leur potentiel santé, intégrant l'effet «matrice».

Les aliments ultra-transformés sont un des symboles de la «fast food», sources de sucres rapides, peu rassasiants et consommés rapidement. À l'opposé, les vrais aliments (non artificialisés) représentent la «slow food», demandant plus de mastication, sources de sucres lents et se consommant en prenant le temps (en groupe). L'alimentation durable s'inscrit dans cette perspective.

 

Exposé principal 3 : La cybersanté et ses enjeux à l’ère de l’intelligence artificielle

Antoine Geissbühler, Genève
Le Professeur Antoine Geissbuhler est le médecin-chef du service de cybersanté et télémédecine et responsable du centre de l'innovation des Hôpitaux Universitaires de Genève. Il est aussi le vice-recteur de l’Université de Genève en chumérique. Il dirige le centre collaborateur de l’OMS pour la cybersanté ainsi que la chaire UNESCO de formation médicale numérique.

La médecine numérique est en plein développement en Suisse, notamment avec le déploiement du dossier élecarge de la transformation ntronique du patient. En parallèle, les capacités de collecte, de croisement et d'exploitation des données personnelles augmentent rapidement, notamment avec les outils de l'intelligence artificielle. Les enjeux sont nombreux, aussi bien pour les citoyens que pour les professionnels de la santé.