Résumés des séminaires

Séminaire A/B 1 :

Quels vents soufflent entre patient et médecin ? Météo de la psychosomatique digestive

Philippe de Saussure, Genève / Jean Gabriel Jeannot, Neuchâtel

Souvent frustrante, la prise en charge des patients souffrant de troubles fonctionnels digestifs l’est en raison des malentendus qui perturbent la relation entre malades et médecins. Des émotions inexprimées... ou inexprimables verbalement de part et d’autre, peuvent donner la clé d’une communication retrouvée lorsqu’elles sont identifiées. Illustré par quelques vidéos, ce séminaire intègre les récents développements concernant « l’axe cerveau-intestin » dans une réflexion sur des faits relationnels vieux comme le monde.

Séminaire A/B 2 :

Prise en charge de la BPCO en 2014

Thierry Rochat, Genève / Olivier Pasche, Thierrens

Quels sont les points essentiels à aborder lors d’une consultation avec un patient atteint de broncho-pneumopathie obstructive chronique (BPCO) ? Quelles place pour les multiples médicaments proposés aujourd’hui dans cette affection ?

Séminaire A/B 3 :

Un second souffle (réhabilitation)

Christophe Uldry, Rolle / Claude Alain Nacht, Gland

De nombreux malades souffrant de pathologies cardio-pulmonaires sont dyspnéiques et entrent dans une spirale du déconditionnement. Un programme de réhabilitation permet une mise au point diagnostique et thérapeutique ainsi que la mise en œuvre d’un réentraînement et d’un enseignement thérapeutique visant des comportements plus favorables pour la santé.

Séminaire A/B 4 :

Le toubib à bout de souffle

Jacques Wacker, La Chaux-de-Fonds / Michaël Klay, Oron-la-Ville

Epuisé, énervé, avec un seuil de tolérance qui baisse face aux plaintes des patients, face à la surcharge administrative, le (la) toubib ne trouve plus le vent frais qui lui donnait l’envie de pratiquer. Le ras-le-bol devient fréquent. Quelques pistes de réflexion, quelques outils dont l’aide par REMED seront proposés.

Séminaire A/B 5:

Aptitude au volant : quelle conduite pour « rester dans le vent »?

Bernard Favrat, Lausanne / Julien Ombelli, Lausanne

Les médecins généralistes sont souvent amenés dans leur consultation à donner des conseils à leurs patients au sujet de la conduite automobile et doivent ainsi connaître les aspects médico-légaux principaux. Par ailleurs, la plupart des pays ont des critères médicaux minimaux à atteindre pour qu’une personne soit autorisée à conduire un véhicule et la Suisse va prochainement adapter ses propres critères sur le modèle des critères européens. Cette présentation fait une revue simplifiée des principales directives à ce sujet en Suisse et intègre les recommandations principales à faire par rapport aux médicaments psychotropes et à la conduite.

Séminaire A/B 6 :

De « l’herbe à Nicot » à l’électro : que choisir ?

Jacques Cornuz, Lausanne / Sebastien Martin, Lausanne

Cet atelier, basé sur des cas cliniques, permettra de faire le point sur l’apport de la cigarette électronique pour l’arrêt du tabagisme, la diminution de la consommation de tabac, ainsi que sur les risques liés à son utilisation, notamment chez les jeunes. Ce sera également l’occasion de discuter de la complémentarité des différentes approches pour se passer de « l’herbe à Nicot » ainsi que la prise en charge des effets « secondaires » de l’arrêt du tabac (prise de poids, dépression, etc).

Séminaire C1 :

SAOS et CPAP ?

Raphaël Heinzer, Lausanne / Jacques Aubert, Le Landeron

Les apnées du sommeil sont très fréquentes dans la population d’âge moyen à avancé avec des conséquences parfois sévères sur la qualité de vie et les troubles cardio-métaboliques. Le CPAP est le traitement le plus efficace mais n’est pas toujours bien toléré. Quelles sont les indications à ce traitement ? Quelles sont les alternatives ?

Séminaire C2 :

Rhino-sinusite chronique : prise en charge sans prise de tête...

Jean-Silvain Lacroix, Genève / Johanna Sommer, Vésenaz

La rhino-sinusite chronique (RSC) a une prévalence en constante augmentation depuis 30 ans. La prise en charge médicale de la RSC a un impact économique préoccupant sur les coûts de la santé et la qualité de vie de nos patients. Heureusement que les méthodes diagnostics et thérapeutiques ont également fait des progrès significatifs grâce aux études statistiques sérieuses basées sur des évidences objectives.

Séminaire C3 :

L’adolescent à bout de souffle

Stéphane Guinand, Genève / Per Bo Mahler, Meyrin

Les jeunes gens pubères ne sont pas particulièrement attirés par l’activité physique, en particulier la course à pied. Il s’ensuit une épidémie d’asthme d’effort. Nous allons avec mon collègue tenter de décortiquer de manière interactive ce peu d’attrait par l’activité physique dans ce groupe d’âge.

Séminaire C4 :

Des idées fraîches sur les démences

Alain Carruzzo, Neuchâtel / Roger Gubser, Neuchâtel

On estime globalement que le nombre de patients atteints de démence va tripler jusqu’en 2050, époque où 260000 personnes souffriront de cette pathologie en Suisse. Cet exposé tente de faire le point sur les critères diagnostiques des différents sous-types de démence; le mécanisme d’action, l’indication et l’efficacité des différents médicaments à disposition actuellement; les perspectives de la recherche concernant la compréhension des mécanismes pathophysiologiques et le développement de nouveaux traitements.

Séminaire C5 :

Asthme professionnel

Jacques Pralong, Genève / Sabine Indermaur, Sierre

Le but de ce séminaire est de sensibiliser le médecin de premier recours à la problématique de l’asthme professionnel et d’en évoquer le processus diagnostique et sa prise en charge.

Séminaire C6 :

Prescrire des sites Internet à ses patients ? Simple et efficace !

Jean Gabriel Jeannot, Neuchâtel / Reto Auer, Lausanne

Prescrire des sites internet à ses patients enrichit la relation médecins – patients. Le but de ce séminaire est avant tout de vous donner des pistes pour identifier quels sites vous pouvez conseiller à vos patients et comment vous pouvez leur apprendre à avoir un comportement sûr sur internet. Prescrire des sites Internet ? C’est plus simple que vous ne le penser... et vos patients vous en seront reconnaissants !